Pierre Ménès : pourquoi a-t-il botté en touche la sleeve gastrectomie ?

Chroniqueur adulé par les fans de football pour ses analyses pointilleuses et son franc-parler légendaire dont il fait montre chaque dimanche sur le plateau du Canal Football Club (émission diffusée sur Canal +), Pierre Ménès est aussi connu pour son physique similaire à un sumo nippon.
Le talentueux journaliste sportif, à cause de sa corpulence massive qui dégradait au fil du temps sa santé, a été contraint de faire une parenthèse qui l’a éloigné un certain moment des plateaux TV, afin de subir une double greffe du foie et du rein en décembre 2016.
Mais les téléspectateurs qui le suivent assidûment ignoraient que le plus célèbre polémiste français combattait une maladie peu connue du grand public qui concerne généralement les personnes présentant une obésité sévère : la stéatose hépatique non alcoolique (NASH), connue sous le nom plus évocateur de maladie de soda.
Il s’agit d’une pathologie qui concerne 6 millions de français environ et qui se développe lentement sans signes susceptibles d’alerter le patient, pour se transformer en cancer du foie dans 5% des cas.
Alors que certains se tournent vers la chirurgie bariatrique pour arriver à une perte de poids importante, Pierre Ménès a refusé la sleeve gastrectomie au détriment d’une double greffe qui lui a fait perdre 42 kilos !
sleeve-gastrique-tunisie

Pierre Ménès : un pari réussi malgré un non catégorique à la sleeve gastrectomie !

Contrairement aux personnes qui ont subi une sleeve gastrectomie à l’instar de l’acteur Laurent Ournac, Pierre Ménès a jugé inutile de solliciter cette solution, pour la simple et bonne raison que ce dernier a réussi à perdre du poids grâce à sa double greffe.
D’ailleurs, ce dernier s’est confié sur ce choix à travers la déclaration suivante : « j’ai perdu beaucoup de poids, une bonne quarantaine de kilos sur les cinq dernières années, donc aujourd’hui, je ne suis pas sûr qu’un chirurgien pratiquerait l’opération sur moi. Je pense que je ne suis pas assez gros ».
Passant de 130 à 88 kilos, le quinquagénaire de Canal + (il est né le 29 juin 1963) a refait son grand retour dans son émission phare en avril 2017, après 7 mois d’absence, ressuscité par son opération qui lui a sauvé la vie.
Aujourd’hui, Pierre Ménès semble plus que jamais épanoui dans son nouveau corps, et cela se ressent à travers ses piques lancinantes qu’il n’hésite pas à décocher quand il s’agit de décortiquer les matchs de football.