Traitement des cicatrices Tunisie : dissimulation séquelles inesthétiques

Traitement des cicatrices : Définition :

Le traitement des cicatrices est une chirurgie réparatrice cutanée qui consiste à retirer les lésions cutanées de taille importante (plusieurs centimètres) ou très visibles (visage), tout en respectant la fonction et l’esthétique.
Il faut savoir que cette intervention est généralement effectuée dans le but d’égaliser le niveau de la cicatrice, d’améliorer son orientation par rapport aux lignes normales de la peau ou de la rétrécir. Elle peut être associée à un peeling au phénol profond (Exopeel) pour atténuer les cicatrices intenses.
Dans la plupart des cas, seules les cicatrices stabilisées peuvent être traitées au terme de leur évolution naturelle (6 mois à 2 ans).
La cicatrice peut être de couleurs et d’apparences diverses : blanchâtre, plate, en creux, boursouflée, rougeâtre. Celle-ci peut s’atténuer avec le temps ou rester bien visible selon les cas, d’où la nécessité de solliciter un traitement chirurgical pour éviter une quelconque infection.
En somme, le traitement des cicatrices est approprié pour les séquelles qui présentent les anomalies suivantes :

  • Cicatrices rétractiles
  • Cicatrices ulcérées
  • Cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes

traitement-cicatrices-tunisie

Prix traitement cicatrices Tunisie :

Pour connaître le prix de cette intervention, vous pouvez faire gratuitement une demande de devis. Il est également possible d’obtenir le prix en dinars d’un traitement des cicatrices en Tunisie en effectuant la même démarche.

Quels sont les différents types de cicatrices ?

Les cicatrices rétractiles :

Il s’agit de cicatrices très indurées et recroquevillées qui ne se laissent pas distendre en raison d’un rétrécissement de la zone cicatricielle, ce qui provoque une traction sur les tissus cutanés.
Ces cicatrices sont souvent très inesthétiques et peuvent entraîner dans certains cas une gêne fonctionnelle, notamment lors de certains mouvements.

Les cicatrices ulcérées :

Il s’agit de cicatrices particulièrement connues pour leur fragilité qui aboutit à de fréquentes écorchures superficielles susceptibles de se creuser et de s’aggraver avec le temps.

Les cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes :

Il s’agit de cicatrices inflammatoires et généralement douloureuses se présentant comme épaisses, durcies et boursoufflées à cause d’une surproduction de collagène dans le derme lors de la réparation du tissu conjonctif.
Cette excroissance inesthétique du derme peut résulter d’un traumatisme cutané, une blessure originelle, une brûlure, des folliculites, certaines maladies de peau comme l’acné, une scarification après un vaccin ou à la suite d’une incision ou d’un acte chirurgical.
En somme, la chirurgie cutanée est en mesure de corriger toutes les cicatrices considérées comme inesthétiques du fait de leur largeur, de leur couleur, de leur absence de régularité ou de leur relief.

Traitement des cicatrices en Tunisie : comment se déroule la phase préopératoire ?

Avant l’intervention, le chirurgien examine minutieusement la cicatrice incriminée du patient pour préciser les éventuelles possibilités chirurgicales, avant de lui faire subir un interrogatoire pour connaître ses motivations et attentes.
Pour éviter tout retard de cicatrisation, il est fortement recommandé au patient de cesser le tabac un mois avant et après l’intervention.
Mais encore, ail est strictement interdit de prendre un médicament contenant de l’aspirine dans les 10 jours précédant l’opération.
En fonction du type d’anesthésie, le patient doit rester à jeun (ne rien manger et ni boire) 6 heures avant de passer sur le billard, et ne doit porter aucun bijou ou piercing.

Comment se déroule un traitement des cicatrices en Tunisie ?

Il faut préciser d’emblée que la correction chirurgicale ne peut avoir lieu que si la cicatrice est mature et stable.
Généralement, les corrections de cicatrices sont réalisées sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale suivant leur taille et la complexité de la chirurgie réparatrice à entreprendre (adhérences, situation…).
Par ailleurs, la technique opératoire adoptée par le chirurgien esthétique dépend avant tout des caractéristiques de la cicatrice à corriger et des propriétés des tissus du patient.
Dans les cas les plus simples, il suffit de retirer la cicatrice défectueuse et de refermer avec une technique de suture parfaite pour obtenir une cicatrice plus discrète.
Dans de nombreux cas, le praticien opte pour un tracé d’incision spécial pour réorienter la cicatrice en fonction des lignes de tensions naturelles de la peau, et ce, dans le but de diminuer les tensions exercées sur les berges de la plaie.
Si les cicatrices sont très étendues, il existe des techniques qui peuvent être employées, seules ou en association pour obtenir le meilleur résultat :

  • Excision : Réalisée en plusieurs fois, elle permet à la peau de se détendre entre deux opératoires (principe dit des « exérèses itératives »)
  • Greffe : Elle concerne les tissus cutanés prélevés sur une autre partie du corps
  • Plastie locale : Elle permet de déplacer un lambeau de peau avoisinant pour que ce dernier vienne recouvrir la zone cicatricielle
  • Expansion cutanée : Elle consiste à mettre en place des ballonnets gonflables sous la peau saine avoisinante à la cicatrice. Ces derniers sont régulièrement gonflés de façon à se distendre progressivement
  • Lipofilling de la cicatrice : Il s’agit d’injections de cellules graisseuses qui permettent d’atténuer ou de combler une dépression sous la cicatrice, tout en améliorant la texture de la peau

Correction de cicatrices en Tunisie : quelles sont les suites opératoires ?

Les suites opératoires d’une correction chirurgicale de cicatrice sont généralement simples et peu douloureuses.
Le patient peut constater un certain inconfort avec une sensation de tension sur la cicatrice. Un léger œdème (gonflement), ainsi que des ecchymoses (bleus) peuvent également apparaître avant de s’estomper rapidement.
Lors des premiers jours qui suivent l’intervention, il est important de ne pas solliciter la zone opératoire et d’éviter les mouvements susceptibles de provoquer des tensions sur la cicatrice opérée.
D’autre part, le patient peut ressentir des démangeaisons au niveau de la zone traitée, mais cela ne doit nullement l’inquiéter car il s’agit d’une suite habituelle.
Pour ce qui est de l’évolution de la cicatrice, celle-ci est initialement rouge ou rosée, puis vire au brun et devient fibreuse, avant de s’éclaircir et de s’assouplir 3 mois après l’opération.

Les traitements disponibles en Tunisie pour une correction des cicatrices :

Bien qu’il existe de nombreux traitements pour atténuer et aplanir les cicatrices, il importe de souligner qu’ils ne peuvent les faire disparaître complètement.
Les traitements disponibles en Tunisie qui peuvent aplanir les cicatrices sont les suivants :

Le laser à faible intensité (LFI) :

Il s’agit d’une technique efficace et sans douleur qui permet de traiter les cicatrices de l’intérieur. En effet, l’émission d’un faisceau doux sur la cicatrice favorise le renouvellement cellulaire et la production de collagène dans les tissus endommagés.

La dermorestauration :

Il s’agit d’une technique de stimulation dermique qui est utilisée pour traiter les cicatrices d’acné ou celles liées à l’âge. Elle permet d’activer la synthèse de collagène à l’aide d’un cylindre composé de microaiguilles.

La dermabrasion :

Il s’agit d’une technique utilisée pour les cicatrices protubérantes. La dermabrasion est un moyen de lisser et restructurer la partie de peau à traiter de manière très précise afin d’entraîner une exfoliation mécanique qui procurera un teint uniforme.

Les injections de stéroïde :

Les injections de stéroïde permettent de traiter les cicatrices chéloïdes. En effet, le produit injecté directement dans la cicatrice est en mesure de stopper la multiplication des fibroblastes et la synthèse de collagène.

La pressothérapie :

La pressothérapie consiste en une compression permanente et mécanique sur la cicatrice chéloïde pour l’aplanir et l’assouplir. Cette méthode est très efficace si la permanence compressive est bien suivie, laquelle va réduire le diamètre des fibrocollagènes, diminuer les muco-polysaccharides et induire une régularisation vasculaire.

Résultat traitement des cicatrices Tunisie :

Il est nécessaire de patienter jusqu’à deux ans pour apprécier définitivement le résultat. Toutefois, il est important de comprendre que la cicatrisation reste un phénomène aléatoire dont la qualité ne peut en aucun cas être garantie.
Pour mettre toutes les chances de son côté, il est important de solliciter un chirurgien plasticien qualifié et spécifiquement formé à ce type d’intervention.