Chirurgie esthétique en Tunisie : un pan de l’économie perfectible !

Pierre Ménès : pourquoi a-t-il botté en touche la sleeve gastrectomie ?
3 novembre 2017
Montrer tous les articles

La Tunisie, pays réputé pour sa richissime civilisation qui remonte à plus de 3 000 ans, a connu un parcours semé d’embûches depuis sa révolution du jasmin le 14 janvier 2011, notamment sur le plan économique.
En effet, la situation s’est dégradée au fil du temps, provoquant ainsi l’inquiétude des pouvoirs publics qui recherchent tant bien que mal des échappatoires afin d’éviter le naufrage.
Bien que le gouvernement tunisien s’appuie sur des valeurs sûres comme l’agriculture (huile d’olive et dattes) pour renflouer ses caisses, il existe d’autres secteurs d’activités porteurs qui pourraient lui être bénéfique : le tourisme médical.
Il faut dire que la chirurgie esthétique en Tunisie est en pleine croissance depuis plusieurs années, avec une affluence européenne qui ne cesse d’augmenter chaque année, mais ce secteur n’est toujours pas exploité à bon escient malgré les efforts déployés par les autorités tunisiennes.
Sachant que l’économie de ce pays peine à s’améliorer, les mesures prises pour décupler cette activité juteuse demeurent toujours insuffisantes, malgré les retombées qu’elle pourrait engendrer.
Cependant, la Tunisie est loin d’être boudée par les patients européens, notamment francophones, qui justifient leur choix pour plusieurs raisons : usage de la langue française (2ème langue parlée après l’arabe), proximité du Vieux Continent, climat doux tout au long de l’année et tarifs alléchants.
chirurgie-esthetique-en-tunisie

La chirurgie esthétique en Tunisie : un secteur qui pourrait profiter à d’autres ?

La Tunisie, qui a la chance d’avoir des paysages paradisiaques, pourrait davantage augmenter ses recettes fiscales grâce à la chirurgie esthétique, surtout que les patients européens sont pour la plupart armés de devises : une chance pour la Banque Centrale dans le contexte actuel.
D’autre part, les patients qui viennent subir une intervention en Tunisie restent généralement plus d’une semaine, et par conséquent, peuvent s’adonner à des activités annexes (shopping, excursions touristiques …) qui boosteraient le chiffre d’affaires des commerçants.
Vous l’aurez compris, le tourisme médical profite à tout le monde et serait une autre alternative pour un pays en quête de solutions qui redresseraient son économie phagocytée.
Il serait donc temps de prendre conscience des bénéfices immenses de ce secteur d’activités, à travers sa promotion dans les médias et la participation dans des colloques mondiaux pour mettre en lumière le savoir-faire tunisien dans ce domaine.
Néanmoins, la Tunisie reste toujours aussi attractive car les prix proposés sont deux fois moins chers qu’ailleurs, la qualité des infrastructures, ajouté à cela des praticiens aussi compétents que leurs confrères européens : autant d’atouts qui permettent à la magie d’opérer.
En somme, la chirurgie esthétique en Tunisie est en plein essor, mais les efforts pour le perfectionner doivent être consentis afin d’en faire un maillon fort de l’économie.