Arrêter de fumer peut-il faire prendre du poids ?

L’obésité : ses causes et ses trois formes
22 mars 2017
Comment choisir la meilleure coupe de cheveux ?
5 avril 2017
Montrer tous les articles

Les raisons pour ne pas arrêter de fumer on en trouve toujours. Soit on diffère éternellement l’échéance qu’on s’est fixé pour arrêter de fumer sans jamais prendre le courage de franchir le pas, soit on trouve une raison comme celle de la prise de poids pour éviter de se trouver dans une situation de manque de nicotine et la mauvaise humeur qu’elle entraîne. Mais en réalité, l’arrêt du tabac fait-il grossir ?

Fumer fait-il maigrir ?

La différence de poids entre un fumeur et un non-fumeur est d’environ 2.5 kg de plus pour le non-fumeur. Quoi qu’il en soit, le non-fumeur est toujours un peu plus gros que le fumeur.

Pour des chercheurs de l’université de Yale aux Etats-Unis qui ont mené une expérience sur des souris, il se trouverait que la nicotine déclenche des neurones qui envoient le signal à l’organisme pour lui signifier qu’il est rassasié. Donc d’une certaine manière, la nicotine agirait sur la ghrêline connue comme l’hormone de la faim. Voilà pourquoi ces chercheurs ont envisagé de l’utiliser pour lutter contre l’obésité. Le tabac à une action anorexigène.

De manière générale, il est connu que fumer fait maigrir. Voilà pourquoi certains d’ailleurs font du tabac un repas, ceci pour ne pas prendre du poids. Consommer une cigarette accroît le métabolisme énergétique de base d’environ 3% au cours de l’heure suivante. Ce qui explique qu’au quotidien, les fumeurs passent de 2.25 calories à 3.45 en dépense d’énergie.

La prise du poids est-elle inévitable ?

La plupart des personnes qui arrêtent de fumer prennent du poids. On évalue à 80% ceux qui se retrouvent avec une augmentation de poids d’environ 3 à 5 kg après l’arrêt du  tabac. Quand on arrête de fumer, la sensation de satiété ressentie disparaît pour laisser place à un appétit plus accru. On mange plus, et n’hésite pas à grignoter entre les repas.

Ce trouble du comportement alimentaire, ajouté à la sédentarité à laquelle certains se condamnent dans ces cas ou à d’autres facteurs diététiques, peuvent causer une augmentation du stockage des graisses.  D’ailleurs, il est connu que lorsque l’on fume, bien que l’on perde les kilos, les graisses se localisent au niveau du ventre. C’est encore le cas quand on arrête de fumer.

Comment faire pour ne pas prendre du poids ?

Il existe en pharmacie des médicaments pour arrêter de fumer sans prendre de poids (Buproprion, Rimonabant, Varénicline et Naltrexone).

On peut aussi en cas de sevrage tabagique, pour ne pas prendre du poids, se mettre à une activité physique, adopter un régime alimentaire de fruits et de légumes, réduire la quantité d’aliments avec des matières grasses, du sucre, etc.